Incidents au Trocadéro : les attaques de la droite sont indécentes

La droite ne semble plus savoir que dire et faire pour exister.

Ses attaques à l’encontre de Manuel Valls et la préfecture de police après les violences qui ont interrompu la fête organisée après la victoire du PSG en championnat de France, sont indignes et indécentes.

Le Maire du XVIe arrondissement qui a, rappelons-le, autorisé le rassemblement, n’a eu aucun mot pour condamner les violences, aucun mot pour les victimes de ces actes sauvages et anti-sportifs.

A droite, le faux procès en incompétence de la gauche emporte la vraie irresponsabilité de l'opposition.

La préfecture de police a mis en place un dispositif conséquent composé d’effectifs locaux et de forces mobiles et tenant compte des risques estimés et des informations fournies par les organisateurs. Le dispositif a été très rapidement renforcé. Au total, 800 policiers ont été mobilisés pour près de 15 000 participants au plus fort de l’évènement.

Il s’agit d’un rapport de force très significatif, bien au-delà des taux habituels, y compris pour les manifestations revendicatives.

Depuis sa prise de fonction, Manuels Valls agit pour faire du droit à la sécurité une réalité dans notre pays, quand la droite a pendant dix ans abandonné les quartiers populaires, supprimé des postes de gendarmes et de policiers et laissé les violences aux personnes augmenter de 20 %. C’est le sens de toutes les mesures prises depuis un an : arrêt de la RGPP et nouveaux recrutements pour permettre le renforcement de la présence des forces de l’ordre sur le terrain, création des zones de sécurité prioritaires

 
 

Nous contacter

Parti socialiste
Fédération du Tarn
53 rue Henri Moissan
81000 ALBI
Tél: 09 62 59 37 78
Contactez-nous

Nous suivre sur les réseaux sociaux